Alix tome 38 : Les Helvètes
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 27 Novembre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Mathieu Bréda
Dessin : Marc Jailloux
Couleurs : Corinne Pleyers

Alix est de nouveau envoyé sur la route par César. Cette fois-ci, tout en faisant quelques concessions, il doit rendre les Helvètes favorables à l'installation des colons romains sur leur territoire. En fin de compte, ils devraient constituer un tampon avec les tribus germaniques afin que les Romains aient les mains libres pour se concentrer sur la guerre avec les Parthes. Naturellement, Alix assume la mission - imaginez si l'héroïque gendre idéal disait non - et repart avec les offrandes en or. Il est accompagné par trois personnes. Lucius est un fils patricien qui rejette initialement tout ceux qui n'ont pas de sang romain pur à 100%. Audania est la fille du druide celtique Diviciacos et, depuis sa jeunesse, elle est prise en otage dans une cage dorée à Rome et utilisée maintenant comme négociatrice pour relâcher les chefs tribaux helvétiques. Enfin, il y a aussi un garçon un peu superflu dans une tunique bleue qui exprime l'espoir et qui a apparemment le sang égyptien. La compagnie vit les aventures nécessaires dans lesquelles le cheval Balios et Sénèque, tante d’Audania, jouent un rôle important. Lucius, à son tour, est confronté au monde réel et connaîtra une véritable métamorphose.

Il est intéressant de noter qu'il existe de fortes références sous-jacentes à la conquête par Rome de nombreux peuples, non seulement par le feu et l'épée, mais aussi par l'assimilation du mode de vie romain. Nous aimons citer Camilos, guide helvétique d'Alix et fils du seigneur d'Aventicum à la page 24 : "Rome fait partie de notre avenir. Notre monde est en train de disparaître progressivement (...) Notre culture s'effacera lentement comme un vieil homme qui meurt tranquillement devant la cheminée.... ou disparaîtra dans une dernière tempête de feu et de sang ?". La série Alix de Jacques Martin se poursuit depuis quelque temps par plusieurs duos comme Giorgio Albertini et David B. (partie 37), Marco Venanzi et Pierre Valmour (partie 35), mais surtout par Marc Jailloux et Mathieu Bréda qui ont signé quatre des sept derniers albums. Nous savons maintenant que l'achat habituel de séries plus anciennes devient - oui - une habitude pour de nombreux amateurs de bandes dessinées et conduit parfois à des serments coûteux pour ne plus jamais nous laisser prendre. Mais, Alix peut encore nous séduire sans difficulté.

VERDICT

-

Les Helvètes est un très bon album. Le scénario s'avère plutôt prenant et les dessins sont également appréciés. Acheter Alix est un choix conscient, pas un achat uniquement par habitude. Belle couverture en passant.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés