Ultimex en Enfer 2
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 12 Septembre 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Gad

Stéphane, un ancien ami d'Ultimex, s'est récemment suicidé et depuis quelques temps, il envoie des vidéos sur Internet en provenance directe de l'Enfer. Ultimex et Steve pensent d'abord qu'il s'agit d'une mauvaise plaisanterie, mais la qualité des films laisse peu de doutes à l'interprétation. Et vu le passif des deux compères, ils prennent conscience qu'ils n'ont plus aucune chance de sauver leur âme. Oh dans un premier temps, ils tenteront de réaliser quelques bonnes actions (si on puit dire), mais après géolocaliser le téléphone portable de Stéphane, Ultimex et Steve découvrent que leur ami est encore sur Terre, à quelques centaines de kilomètres chez eux. Une seule solution s'impose, aller aux Enfers dès maintenant pour rosser Lucifer en personne.

Ce nouvel épisode d'Ultimex conclut un diptyque où le personnage ne semble toujours pas avoir retrouvé ses esprits. Créé par François Gadant, dit Gad, Ultimex porte le costume cravate avec une certaine classe. Certain de sa virilité, Ultimex est parfaitement misogyne, homophobe, raciste, alcoolique et violent. L'anti héros n'a qu'un seul œil (mais énorme) qui lui fait office de tête, et ce deuxième volume explique enfin pourquoi. Il fallait bien une virée en Enfer, accompagnée de Ragenfred, le squelette mérovingien et d'une bien jolie réincarnation d'un général napoléonien, pour découvrir la vérité sur l'origine d'Ultimex ! Quant à Steve, son compagnon de route et faire-valoir attitré, il a beau avoir la tête du gendre idéal, il fait preuve d'une perversité sans pareil. Lâche, gay refoulé et flagorneur, Steve est très riche (tout comme Ultimex) ce qui lui permet d'accompagner Ultimex dans tous ses délires. Le dessin de Gad s'avère particulier, mais il s'avère en adéquation avec l'esprit loufoque qui émane du récit, surtout arrivé au Pandemonium, cœur du royaume des ténèbres ou règne le taulier Lucifer.

VERDICT

-

Dans la lignée de son prédécesseur, Ultimex en enfer est un concentré d'humour noir. Un album à ne pas mettre en toutes les mains, mais qui s'avère très réussi une fois encore.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés